Nouvelle étape : les hauts plateaux …

21 février 2010

Après avoir visité les fermes de production pour plantes d’aquarium, nous mettons le cap sur l’est, en direction de Horton Plains, dans la région des hauts plateaux du Sri Lanka.

Le temps y est nettement plus frais que le long du littoral ; les hauts plateaux se situent entre 1800 et 2300 m au-dessus du niveau de la mer. Pour parcourir les 160 km, il nous faut environ 5 à 6 heures, parce que la circulation y est infernale et la route, semée de nids-de-poule. C’est le conducteur avec la plus grosse voiture qui a priorité.
Notre chauffeur est un Cinghalais qui veut aussi dépasser dans les virages serrés, sans avoir aucune visibilité. Nous devons lui expliquer pour la première fois que nous aimerions bien arriver sains et saufs dans les hauts plateaux.

A mi-chemin, nous avons l’occasion de faire une halte près d’un ruisseau pour en explorer un peu l’habitat. Ce petit torrent tropical abrite quelques barbeaux, mais aussi des plantes d’aquarium intéressantes, dont Utricularia gramminifolia et la nouvelle mousse rare Hyophyla involuta, aussi appelée mousse étoile. Stefan est bien entendu totalement ravi de redécouvrir ces plantes dans leur milieu naturel. Nous trouvons également quelques autres espèces de mousse jolies dans la zone directement exposée aux projections d’eau et sur les berges.

En photographiant une grenouille, Chris se fait attaquer par des guêpes qui lui infligent quelques piqûres assez douloureuses. Nous reprenons notre route en direction de Horton Plains, en longeant d’immenses plantations de thé. Les ouvrières nous racontent que pour ce travail difficile, elles sont payées environ 50 euros par mois.

Lorsque nous arrivons à Nuwaraelia, il fait déjà nuit et le froid est vif. L’hôtel où nous logeons ce soir est une ancienne maison coloniale anglaise, avec des lits immenses et une cuisine indienne.

Bonne nuit!

Stefan & Chris  

...