Exploration douloureuse d’un autre site

Après un trajet en bateau de 3 heures de Kapit à Sibu, nous atteignons seulement l’après-midi un habitat de Cryptocoryne bullosa. Ce site est lui aussi extrême ombragé et sur plusieurs bancs de gravier se trouvent des peuplements de Cryptocorynes très denses. La grande majorité de cette plante pousse en des endroits asséchés entre-temps; les premières feuilles émergées commencent à s’y former. Une espèce de Macrobrachium qui nous est inconnue jusqu’à présent, se cache sous des roches, près du bord.

Les crevettes présentent un joli motif strié jaune ou orange sur le pléon et leur taille n’atteint sans doute que 4 à 5 cm. Une autre espèce de crabe se réfugie sous des roches plus grandes.

D’ici, nous poursuivons rapidement notre route pour rejoindre un autre habitat qui, d’après Michael Lo, devrait abriter une autre variété de Cryptocoryne striolata. Ces plantes poussent en partie dans l’entrelacs de racines de grands arbres, dans des zones très ombragées.

Outre les Cryptocorynes, nous trouvons 2 autres espèces de crevettes, également Macrobrachium, dont une avec de jolies pinces orange, ainsi que quelques poissons.
Sur les bords de ce petit ruisseau poussent de nombreux pandanus aux feuilles fortement dentelées, ce qui rend l’exploration du site extrêmement douloureuse.

...