Biscuits et Cryptocorynes

Après un petit-déjeuner frugal, composé seulement de biscuits et d’une gorgée d’eau, nous nous rendons sur le premier site de Cryptocorynes. Un peu à l’écart, Michael nous montre un peuplement de Cryptocoryne bullosa. La majeure partie pousse en dehors de l’eau, sous forme compacte et basse. A cause des pluies abondantes, l’eau est quand même un peu trouble; donc, pas la peine de faire des photos subaquatiques. Après ce site, nous rejoignons quelques habitats à eau noire qui sont toutefois tous remplis à ras bord en raison des nombreuses précipitations, de sorte que nous ne pouvons que deviner les plantes aquatiques.

Ainsi, nous décidons d’explorer seulement des eaux cristallines qui ne se troublent pas non plus après la pluie. Nous modifions donc les plans de Michael et roulons vers le nord-est pour explorer un habitat avec Cryptocoryne striolata et Bucephlandra pygmaea.

Les berges de ce site sont densément recouverts d’Ooia grabowskii, attribuée jusque récemment encore au genre Piptospatha. Nous sommes frappés par les fausses feuilles d’un joli rose, avec l’arum qui se dresse au milieu et qui attire toutes sortes de petits insectes.
Les Bucephalandras colonisent dans ce cas certains petits rochers en dehors de l’eau, mais forment aussi des groupes relativement grands, avec des feuilles nettement plus longues sous l’eau. Demain matin, nous prévoyons un long parcours en bateau dans des zones jusqu’à présent peu explorées.

 

 

 

 

                                                                                                                                                         

                                                                                

...